NOTRE ÉQUIPE

Qui sommes-nous ? >

Les missions des psychologues sont les suivantes :
• Soutien psychologique des victimes d’infractions pénales et d’accidents collectifs, limité dans le temps (au maximum jusqu’au procès ou durée équivalente). Il s’agit non seulement des victimes directes mais aussi des victimes indirectes ou collatérales (par exemple les parents d’enfants assassinés). Ce soutien psychologique reste seulement centré sur la conséquence directe de l’infraction ou de l’accident.
• Explication et accompagnement des victimes aux différentes étapes de la procédure pénale et notamment au procès d’assises.
• Accueil et orientation des proches des victimes (parents, conjoint, frères, et sœurs…)
• Soutien à la parentalité : guidance parentale auprès du parent d’enfant victime, faciliter le lien parent-enfant.
• Rédaction d’attestations à la demande des victimes
• Orientation thérapeutiques.


Ces missions peuvent être complétées par :
• Des débriefings psychodynamiques collectifs pour des groupes constitués de victimes (salariés d’une entreprise, urgentiste…)
• Des groupes de parole.


Contacts et partenariats avec :
• Cellules d’Urgence Médico-psychologique (CUMP) :
• Structures de soins psychiques en vue d’orientations thérapeutiques : services de psychiatrie, cmp, cmpp…
• Services médicaux : dont les Urgences Médico-judiciaire (UMJ)…
• Services enquêteurs : Police, Gendarmerie, Brigades de protection des mineurs
• Services judiciaires : notamment les parquets
• Services sociaux
• Associations spécialisées locales ou nationales : associations de victimes…
• Participation aux réunions d’équipe
• Participation aux développements de projets
• Participation aux comités de suivi dans le cadre d’événements graves
• Suivi des stagiaires psychologues
• Le psychologue d’une association peut dispenser des informations sur l’accueil psychologique des victimes auprès de partenaires.
• Il peut également représenter l’association à l’extérieur : participation à des congrès, colloques, journées scientifiques, journées de travail, regroupement des psychologues des AAV… Le psychologue se doit de respecter la Charte et le code de déontologie de France Victimes à laquelle adhère l’AAV qui l’emploi. Il se doit de respecter également le code de déontologie des psychologues. Il est soumis au secret professionnel. Il est autonome dans le choix de ses méthodes et de ses outils, à conditions qu’ils soient adaptés à sa mission et validés par des travaux scientifiques et universitaires. Le psychologue est responsable du contenu de ses écrits.

3 PSYCHOLOGUES SPECIALISEES EN VICTIMOLOGIE :

 

Catherine BOISSEAU
Catherine JONES
Dominique JANNOT HENRY

GRATUIT

Toutes nos activités sont gratuites.

CONFIDENTIEL

Nous avons une obligation de confidentialité.

NOUS CONTACTER

7 BIS RUE DU GÉNÉRAL CEREZ
87000 LIMOGES